Depuis son instauration, les 35 heures n’ont de cesse que d’amener des avis divergents sur la table. Nicolas Sarkozy en 1998 (cf : INA) affirmait que cela allait être « une triple erreur », car dans sa vision diviser le travail pour créer des emplois provoquerait « un partage des salaires » donc moins de « pouvoir d’achat ». Toujours dans sa vision d’un autre temps c’était une erreur « économique », car cela ne favorisait pas la création « de richesses » sachant que « le partage du travail n’a jamais marché dans aucun pays du monde ». Pourtant à en croire la vidéo qui suit, l’apocalypse annonçée par l’ancien Fraud…Président (oups !) de la République n’est pas arrivée bien au contraire (voir aussi cet article sur le Rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) de mai 2016 concernant les 35h…) :


Avec la Loi Travail dite « El Khomri » le gouvernement jure qu’il n’a « pas touché aux 35 heures ». Vraiment ?

Pour aller plus loin :

Analyse sur les effets de la loi travail

Monsieur FILOCHE remet les choses au clair sur les 35h qui ne sont PAS la durée maximun de travail, mais la durée minimum de travail payé sans majoration à 25 et 50% (heures supplémentaires) :


Les 32h « oui c’est crédible » ! 

Intervention de Sophie Binet (UGICT-CGT) à l’AG CITOYENNE NUMERIQUE ET PARTICIPATIVE organisée par Médiapart.