DOTATION EN EPICERIE, lettre ouverte

DOTATION EN EPICERIE, lettre ouverte

 

Objet : Lettre ouverte à Monsieur le Directeur sur la dotation en épicerie

 

Monsieur le Directeur,

Lors du CHSCT du 18 mars, la question concernant la dotation en épicerie a été abordée à notre demande.

Mr FEZZI a rappelé les conditions d’attribution des dotations :

  • Pour les services à fonctionnement continu : café, thé, pain, confiture.
  • Pour les services à fonctionnement non continu (consultations, secrétariats) : café et thé.

Il indique que les agents ne doivent pas se servir sur le trolley-mug, et tout agent pris à le faire sera réprimandé !

La CGT est intervenue de façon véhémente, en dénonçant le manque de considération des personnels.

En effet, aucune reconnaissance concrète pour leur investissement concernant l’organisation du déménagement dans le NH, ayant entrainé des heures supplémentaires et demandé un investissement permanent de chacun.

Au contraire des réductions budgétaires au détriment des personnels !

La CGT rappelle qu’un accord qui avait été passé entre la directrice de l’époque Mme PALLUD et les représentants du personnel, précisant que chaque agent avait droit à 2 tranches de pain, beurre et confiture et une boisson chaude (inscrit dans la note de GTT).

Cet accord est donc remis en cause sans aucune concertation avec les organisations syndicales.

En conséquence, nous vous demandons que les personnels puissent bénéficier de la même prestation « petits déjeuners » que les patients, en considération pour ceux qui assurent le bon fonctionnement de l’établissement.

Nous vous demandons une entrevue sur ce point à la date qui vous conviendra.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, nos respectueuses salutations.

Les représentants CGT en CHSCT

LETTRE OUVERTE CHIRURGIE / TIP

LETTRE OUVERTE CHIRURGIE / TIP

affiche_lettreouverte_12_2015

LETTRE OUVERTE

Délégation Chirurgies/TIP – rendez-vous

Report au 11 janvier 2016 14h30 au Tétras (salle du conseil)

 

Le rendez-vous demandé à M. MARTIN le 17 décembre 2015 n’aura pas lieu pourtant sa disponibilité personnelle était possible à cette date. En effet, malgré les engagements pris le 9 octobre 2015, la DRH et la DSI ne seront pas disponibles pour participer à ce rendez-vous pour une question d’agenda.

 

Prix à payer de cet « arbitrage NH »

RECOURS MASSIF À L’INTÉRIM

Quel est le but d’économiser plus au départ pour dépenser plus après ???

 

En date du 9 octobre dernier, selon les affirmations de la Direction, les craintes des agents concernant la sécurisation des soins et la qualité de prise en charge des patients n’étaient que de la peur infondée par « l’effet NH » et de la « nécessité de temps pour s’adapter ». Malgré un arbitrage très serré accompagné de diminutions de postes fonctionnels sur certains services, les agents et la CGT se doutaient bien que ces choix organisationnels allaient être néfastes.

Il en est de même pour les agents du TIP qui, malgré des avancées techniques (ascenseurs, beds movers, etc.), se retrouvent à gérer de nouveaux services et des transports qu’ils n’effectuaient pas auparavant le tout sur une superficie plus importante.

Pourtant, aujourd’hui après 2 mois d’ouverture, la « justesse » des prévisions et la globalité des ratios présentés aux 56 agents présents le 9 octobre ne sont pas adaptés à la suractivité rencontrée actuellement.

De plus dans ce contexte, le CHMS doit visiblement faire face à la fermeture le 15 octobre des urgences et de la chirurgie de l’hôpital de MOUTIERS et à l’arrivée de la période hivernale induisant une forte activité (29000 véhicules attendus le samedi 19 décembre sur les routes du département et 36000 le samedi 26 décembre /source : France Info le jeudi 17 décembre).

L’inquiétude est partagée également en Conseil de Surveillance du 7 décembre où siègent les maires d’AIX-LES-BAINS (Président) et de CHAMBÉRY (Président adjoint) et par le Docteur LESAGE chef de service des Urgences et Président de la CME.

Pour le moment, les renforts affectés dans les services sont en majorité de l’intérim et ne répondent pas aux engagements du CHMS qui stipule dans ses axes prioritaires 2015 : « l’amélioration permanente de l’offre de soins proposée aux patients constitue la priorité de l’établissement », et « les soins prodigués aux patients doivent l’être dans des conditions optimales de qualité et de sécurité » (Source : EPRD 2015).

La CGT demande que la direction se donne les moyens de ses ambitions citées ci-dessus, c’est-à-dire revenir à un niveau d’effectif constant la semaine, le WE et les jours fériés, rétablir les postes aides-soignants de nuit dans tous les services et les postes IDE de J la semaine.

La CGT demande que l’intérim cesse rapidement en faveur d’emplois pérennes soutenue en ce sens par le Président du Conseil de Surveillance Monsieur Dominique DORD le 7 décembre 2015.

La CGT a demandé la tenue d’un CTE/CHSCT extraordinaire sur cette question qui n’a été malheureusement accordé que pour la mi-janvier.

Ainsi, nous invitons l’ensemble des agents de chirurgie et du TIP à continuer leur mobilisation et à venir au rendez-vous du 11 janvier à 14h30 en salle du Conseil (2ème étage du Tétras).